15/09/2009

LE FORUM A LYON DE LIBÉRATION

FORUM.JPG

 

• - Le forum Libération s'ouvre à Lyon

ces 18, 19, & 20 septembre 2009-09
_____________________________________________



Parmi ces conférences :


• VENDREDI :
_____________

- 9h30-11h : Arnaud Mourot - Rama Yade sur le thème " Le sport peut-il former des citoyens"

- 11h30 - 11h : Martine Aubry / Daniel Cohn-Bendit sur le thème " Quels termes pour une alliance?"

- 14h30 - 16h : Laurent Fabius / Lech Walesa sur le thème "Comment Solidarnosc changea t'il le monde?"

- 14h30 - 16h : Gérard Collomb - Dominique Voynet sur le thème "L'Europe va t'elle sauver Kyoto ?"

- 16h30 - 18h : François Bayrou - François Hollande sur le thème " La gauche et le centre ont-ils des choses à se dire ?

- 16h30- 18h : Ezio Mauro (directeur de la publication du quotidien La repubblica) et JAVIER Moreno (directeur du quotidien El Païs) sur le thème : Presse et pouvoir, une relation dangereuse?


• SAMEDI :
_____________


- 9h30 -11h : Wojciech Jaruselski et Hubert Védrine sur le thème "Force ou raison en politique? "

- 11h30 - 13h : Nicolas Hulot et Patrick Viveret sur le thème "L'écologie, nouvelle utopie du XXIème siècle ?"

- 14h30-16h : Alain Finkielkraut / Aleksander Hall (historien, ancien ministre polonais) sur le thème "Les droits de l'homme ont-ils un avenir?"



• DIMANCHE :
______________

- 9h30-11h : Projection en avant première du film « Le 9ème jour » de Volker Schlondorff suivi de la conférence :

- 11h30 - 13h : Frédéric Mitterand / Volker Schlondorff sur le thème "La culture européenne nous réunit-elle?"



• Informations sur
: www.forum-liberation-lyon.com





• - « Il y a vingt ans la dictature sanglante mise en place par Staline s’effondrait sur elle-même comme un château de cartes. Signe annonciateur de ce séisme, les accords de la table ronde signés en avril 89 en Pologne. Pour la première fois le bloc soviétique acceptait de remettre pacifiquement, à une opposition humaniste les clés du pouvoir politique. Dès lors, chaque jour de nouvelles Bastilles s’effondreraient sur les glacis de cet empire carcéral. Des coups de cisaille donnés aux champs de barbelés hongrois un matin de printemps, aux coups de pioche porté sur le mur de Berlin, un soir d’automne, jusqu’à l’insurrection roumaine, happening invraisemblable de fin d’année, les nouvelles du triomphe de la démocratie se succédèrent à un rythme à couper le souffle.



Cette révolution non-violente avait pris cours dix ans auparavant dans les chantiers navals Lénine de Gdansk. La lutte exemplaire de tout un peuple s’incarnait alors dans la personne d’un petit électricien, futur Prix Nobel, Lech Walesa. L’émergence de Solidarnosc, premier syndicat libre de l’autre côté du Mur, la répression qui s’ensuivit, l’espérance populaire qui ne cessa de le porter durant les années 80, entrait intimement en résonance avec l’aventure de ce journal. D’où le suivi journalistique, d’où les liens d’amitiés, particuliers, entre notre équipe alors dirigé par Serge July, et les héros de cette épopée prolétarienne, intellectuelle, spirituelle. Dix ans durant, l’espérance sans cesse renaissante d’un avenir meilleur de l’autre côté du rideau de fer s’exprima sans relâche dans ces colonnes.



Cet automne 1989, une dictature millénariste s’effondre sous les coups de sape d’une morale sociale et libérale, démocratique et libertaire. Certains en pronostiqueront la fin de l’histoire dans un Eden sans enjeux. Ce jour là le capitalisme perdait son meilleur ennemi. Celui qui, par un rapport de force incessant, l’obligeait à s’autoréguler, à jouer les vertueux. Vingt ans après, le monde se réveille avec la gueule de bois. La globalisation ultralibérale est passée par là. L’individualisme a remplacé la solidarité, l’addiction consumérisme s’est substituée à l’utopie communiste. La crise qui secoue la planète signe ce gâchis. Qu’avons-nous fait de ces vingt ans ?



Plusieurs grandes démocraties remettent au premier plan l’éthique et le civisme. Questionnant les certitudes sur lesquelles nous avons construit notre développement depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale, une nouvelle donne s’instaure. Elle s’accompagne de l’apparition d’idées neuves et d’une nouvelle conception de l’action collective. Une mutation est en cours, dont Libération se veut le témoin et l’acteur. Au lendemain des élections européennes, vingt ans après la chute du Mur de Berlin, ce cinquième forum pluraliste et pluridisciplinaire, avec notre communauté de lecteurs, A pour ambition de favoriser l’émergence de nouveaux débats, de réinventer le lien social, de décrypter les codes émergents ».


- Fin de citation





Laurent Joffrin, Max Armanet






LA CHARTE DU FORUM DE « LIBERATION »
___________________________________




• - Cette charte constitue le texte de référence pour tous ceux désirant participer au Forum de Libération Elle doit être respectée par tous les participants.



1. Le Forum de Libération est un espace citoyen de rencontres pour l'approfondissement de la réflexion, le débat démocratique, l’échange d'idées, la formulation de propositions, le libre échange d'expériences, de personnes et de mouvements de la société civile. C’est un espace respectueux du pluralisme.


2. Le Forum de Libération réunit des personnes et des mouvements de la société civile, mais ne prétend pas être une instance représentative de la société civile. Il est largement ouvert aux responsables politiques détenteurs d’un mandat démocratique et adhérent aux valeurs de cette charte.


3. Les rencontres du Forum de Libération n'ont pas un caractère délibératif en tant que Forum de Libération. Personne n’est autorisé à s'exprimer au nom du Forum, en présentant des positions qui prétendraient être celles de tous les participants. Les participants ne doivent pas être appelés à prendre des décisions, par vote ou acclamation, en tant que rassemblement des participants au Forum, sur des déclarations ou des propositions d'action qui les engagent tous ou la majorité et qui se voudraient être des prises de position du Forum en tant que Forum.


4. Le Forum de Libération est un espace laïque et pluriel, non gouvernemental et non partisan, qui favorise la rencontre des personnes, associations, entrepreneurs, intellectuels, politiques de différentes sensibilités, qu’ils agissent sur le plan local, national, international. Il ne se constitue pas comme une instance de pouvoir.


5. Le Forum de Libération considère la démocratie comme étant le moyen le plus efficace pour résoudre politiquement les problèmes de société. Comme espace de rencontres, il est ouvert au pluralisme, à la reconnaissance d’intérêts divergents, d’opinions contraires, exprimés dans le respect de l’autre et à la diversité des engagements et actions des personnes et associations qui décident d'y participer, comme à la diversité des sexes, des races, des spiritualités et des cultures.



6. Le Forum de Libération s'oppose à toute vision totalitaire de l'histoire et à l'usage de la violence comme moyen de contrôle social par l'Etat ou par quiconque. Il y oppose le respect des Droits de l'Homme, la promotion des devoirs civiques, des relations équitables, solidaires et pacifiques entre les personnes, les sexes, les races, les spiritualités et les cultures. Il condamne toutes les formes de domination ainsi que l'assujettissement d'un être humain par un autre.



7. Le forum de Libération est un espace ouvert excepté à toutes personnes ou organisations qui attentent à la vie des personnes comme méthode d'action politique.



8. Les personnes ou associations qui participent aux rencontres du Forum sont assurés de pouvoir débattre en toute liberté pendant ces rencontres sur des déclarations et des actions qu'ils décideront de développer, seuls ou coordonnés avec d'autres participants. Le Forum de Libération favorise la médiatisation de ces débats, sans imposer de directions, de hiérarchies, mais comme des délibérations des personnes ou ensembles d’associations qui les auront assumées.


En aucun cas le Forum de Libération n’interfère avec la ligne éditoriale et les choix de la rédaction du journal Libération.


9. Le comité de coordination du Forum avalise les inscriptions, les propositions de débat, d’atelier, ou de participation. Il se réserve le droit d’exclure les personnes ou les organismes dont le comportement serait en contradiction avec la charte.



10. Le Forum de Libération stimule la connaissance et la reconnaissance mutuelles des personnes et des associations qui y participent, en valorisant le respect du pluralisme. Il tient à mettre en valeur tous ce qui enrichit le lien social, ainsi que ce qui recentre l'activité économique et l'action politique sur les nécessités de l'être humain, le respect de la nature, l’émergence d’une citoyenneté planétaire.



- Fin de citation



• Contact

 

www.forum-liberation-lyon.com

 

 

Commentaires

Sympa ici !

:)

Écrit par : formation à l’innovation | 24/07/2012

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.